Putre – Chili

image

Lamas, laguna Chungara et ses flamands roses devant le Parinacota (à gauche)

Lima semble bien lointaine après 4 premiers jours sur la route. Perché à 3500 m d’altitude, à Putre, au Chili, il me semble que le départ s’est effectué il y a déjà des semaines.

Les 2 premiers jours ont été consacrés à gagner la frontière chilienne.

image

Ilo, dos au désert…

Descendre vers le sud-est tout en serpentant le long de la splendide côte péruvienne a été un régal : seul au monde (ou presque) dans un désert accidenté et varié contrastant pleinement avec le bleu profond de l’océan Pacifique.

image

… Face à la mer

Une première nuit passée en camping dans la crique de Puerto Inka, une seconde dans la petite ville balnéaire d’Ilo, ouvrent les portes des vacances et laisse l’esprit s’éloigner de la routine citadine et de la grisaille quotidienne. Oui, le ciel est bleu !

Passer la douane Péruvienne près de Tacna se fait rapidement. Je craignais qu’on nous pose quelques soucis étant donné que nous sommes français, dans une voiture péruvienne, que le conducteur (moi) n’est pas le propriétaire… Bref, tout s’est bien passé. L’entrée au Chili quelques centaines de mètres plus loin est à peine plus longue. Une seconde de frayeur tout de même lorsqu’un officier nous demande de décharger toute la voiture pour faire passer chaque article au scanner… Finalement il se contentera de nous faire sortir les valises ainsi que quelques sacs fermés. On nous demande simplement si nous avons de la nourriture sans pour autant vérifier (les fruits et légumes ne peuvent passer la frontière).

Après un détour à Arica (première ville chilienne en venant du Pérou) pour faire des courses et refaire le plein d’essence, nous montons enfin vers Putre, à l’entrée du Parc National de Lauca, 3500 m plus haut.

image

Putre, Chili

Il n’y a en effet aucune station d’essence entre Arica et Tembo Quemado en Bolivie. Pour remplir le réservoir il faut acheter des bidons de 20 L chez les commerçants de Putre.

La première journée en montagne est synonyme de repos. Il faut s’adapter à l’altitude par étape. Une mauvaise acclimatation pourrait rendre pénible la suite de notre voyage.

image

Point de vue de Las Cuevas 

Ainsi après une seconde nuit (sans mal de tête) dans l’hôtel Kukuli, simple mais confortable, nous passons une bonne partie de la journée sur l’altiplano, entre 4400 et 4600 m d’altitude. Le souffle est court, mais la vue est incroyable.

image

Lamas et Parinacota 

Les volcans couverts de neige et de glace, les vigognes, flamands roses, viscaches (sorte de lapin à longue queue), nandous, lamas participent à un ensemble harmonieux et fantastique. Totalement irréel en fait. Demain nous continuerons à explorer les alentours avant de reprendre la route vers la Bolivie. Les 15 prochains jours seront passés à plus de 4000m.

image


Lima seems pretty far away after only 4 days on the road. At 11400′ high, in Putre, Chile, it feels like we have left weeks ago.

The 2 first days were spent in the car, driving toward the Chilean border. Going down south-east, winding along the wonderful Peruvian coast was delightful : alone on the road (almost…) in a hilly and varied desert, deeply contrasting with the Pacific Ocean blue. A first night on a beach camping (Puerto Inka), a second one in the little port of Ilo are definitely opening the doors for some vacations, just enough for the mind to escape the daily routine.

Crossing the Peruvian border near Tacna was pretty quick. I was a bit anxious about the car paperwork, but finally everything went smoothly. On the Chilean side, it took barely longer… For a second we were a tiny bit discouraged when an officer ask us to empty the whole car to put item after item in the scanner… Finally we just had to take out our main luggage and some closed bags. They didn’t even check for fruits or vegetables.

After a little detour to Arica (first town in Chile coming from Peru) to get some groceries and to refill our gas tank we can finally climb up the mountains to Putre, just at the entrance of the Lauca National Park. There is actually no gas station between Arica and Tembo Quemado in Bolivia. It is possible to buy some jerry cans in Putre shops.

The first day in mountain at a pretty decent altitude means rest ! It takes time to fully acclimatize and it is a step by step process. Therefore after a second night in the mountains (without headache) in the Kukuli hotel (simple but comfortable), we are spending most of our day on the altiplano, in the National Park between 13800′ and 15000′. Oxygen is missing but the view is stunning. Snow capped volcanoes, vicuñas, flamingos, viscacha, rheas, lamas are all taking part of this incredible landscape, totally unreal.
Tomorrow we will continue our discovery of the altiplano before heading to Bolivia, probably at the end of the week. The next 15 days will be above 13000′.

5 Responses to “Putre – Chili

  • Waow !! c’est juste magnifique, vivement la suite !

  • Joëlle
    2 years ago

    Bonne route! Continuez à nous faire rêver.

  • Françoise & Gilbert
    2 years ago

    Vous êtes de sacrés veinards !!! On aimerait être à votre place … C’est tout simplement merveilleux ! Continuez à faire de belles découvertes .

  • Awesome!!! Merci de nous faire partager

Trackbacks & Pings

  • nike air max thea white :

    nike air max thea white

    Thank you for sharing excellent informations. Your website is very cool. I’m impressed by the details that you have on this web site. It reveals how nicely you perceive this subject. Bookmarked this web page, will come back for more articles.

    1 year ago

Leave a Reply